Premier recours

Proposition 27 – Généraliser le tiers payant intégral.

La généralisation du tiers payant intégral, dispositif inventé par les mutuelles, doit lever une des barrières financières à l’accès aux soins. La non-avance de frais favorise l’accès aux soins. Les réticences des professionnels de santé ne sont pas recevables : des outils simples et fiables existent d’ores et déjà pour mettre en place immédiatement cette disposition.…

Lire l'article

Proposition 26 – Définir des tarifs opposables pour tous les actes de soins et médicaux ainsi que les forfaits administratifs.

La définition de tous les actes médicaux (y compris en dentaire, optique, audio, etc.) au sein d’une nomenclature unique doit viser à mettre fin aux pratiques qui n’apportent pas de plus-value de santé. Il faut y intégrer les forfaits administratifs, du type chambre particulière ou services d’hôtellerie et de conciergerie aujourd’hui totalement dérégulés. Définis et…

Lire l'article

Proposition 25 – Supprimer progressivement les dépassements d’honoraires, de tarifs, franchises médicales et forfaits.

Pour y parvenir, nous proposons la mise en place progressive d’une régulation des nouvelles installations de médecins, en autorisant uniquement celles se faisant en secteur 1. Dépassements de tarifs, franchises médicales et forfaits devront également être supprimés pour lever les barrières financières d’accès à la santé. Cette mesure doit également limiter les installations de professionnels…

Lire l'article

Proposition 24 – Créer des plateaux techniques pluridisciplinaires dans les territoires.

Une médecine de premier recours en crise et le manque d’articulation entre ville et hôpital conduisent à des renoncements aux soins et à un recours inapproprié et tardif à l’hôpital. Ces dysfonctionnements entravent concrètement le droit à la santé. Les pouvoirs publics se doivent de garantir l’effectivité de ce droit pour tous. Créer des plateaux…

Lire l'article

Proposition 23 – Promouvoir et réguler le télésoin et la télémédecine.

Ces pratiques sont amenées à se développer et peuvent permettre une amélioration de la prise en charge des patients. Toutefois, cela ne doit pas être un facteur d’aggravation du développement d’une médecine à deux vitesses ni encourager une médecine exclusivement commerciale et numérique. Elles ne peuvent se substituer à une vraie politique d’aménagement du territoire…

Lire l'article

Proposition 20 – Réformer les modes de rémunération pour valoriser l’activité de prévention, de suivi et de coordination au-delà des actes.

En parallèle à la réforme du financement hospitalier, les modes de rémunération de la médecine de premier recours doivent, eux aussi, favoriser la prévention, le travail coordonné nécessaire aux parcours de soins et ce pour assurer une prise en charge globale des patients.

Lire l'article

Proposition 18 – Définir une stratégie nationale pour l’accès à la médecine de premier recours.

Elle doit permettre de faire reculer les différents types de déserts médicaux, qu’ils soient ruraux, urbains ou intermédiaires. Les mesures incitatives n’ont pas permis de réguler l’installation des professionnels de santé. La pratique de médecine isolée montre toutes ses limites et ne répond plus aux besoins de la population et aux aspirations des professionnels de…

Lire l'article

Proposition 12 – Refondre les actuelles aides publiques à l’accès à une complémentaire santé dans un dispositif unique, progressif selon les revenus.

La multiplication et la superposition des dispositifs en complémentaire santé segmentent les populations, affaiblissent la solidarité et génèrent du renoncement au droit. Le système actuel d’aides publiques pour l’accès à une complémentaire santé est injuste car principalement concentré sur les contrats collectifs obligatoires du secteur privé et, dans une moindre mesure pour les plus précaires.…

Lire l'article

Proposition 12 – Refondre les actuelles aides publiques à l’accès à une complémentaire santé dans un dispositif unique, progressif selon les revenus

La multiplication et la superposition des dispositifs en complémentaire santé segmentent les populations, affaiblissent la solidarité et génèrent du renoncement au droit. Le système actuel d’aides publiques pour l’accès à une complémentaire santé est injuste car principalement concentré sur les contrats collectifs du secteur privé et les plus précaires. Il est également inefficace dès lors…

Lire l'article

Proposition 5 – Garantir des droits pour tous en donnant accès, à toute la population, à une protection sociale de haut niveau.

La crise de la Covid-19 a particulièrement mis en lumière les conséquences de l’exclusion de notre système de protection sociale pour certaines populations, en raison des reculs dans l’universalité des droits. Garantir des droits pour tous en donnant accès à toute la population à une protection sociale de haut niveau. Quelle que soit la situation…

Lire l'article